Convictions et découvertes

Nous voici au milieu de notre résidence avec son lot de découvertes et de convictions.

Kantor, Emballage : Parapluie et Figure, 1967

1ère conviction :
Ces journées de travail nous rappellent que les mots comme les sons ne s'additionnent pas mais SE MULTIPLIENT : attention aux bavardages et à l'inutile foisonnement!

1ère découverte :
Le travail sonore de Yann Paranthoën, un des plus importants auteurs de documentaires radiophoniques.
Son écoute du réel et des gens nous montre qu'on ne s'approprie un lieu que lorsqu'on y établit un lien réel ou imaginaire, sensuel ou affectif, qu'on y crée une HISTOIRE, qu'on y fait une EXPÉRIENCE.
("Faire une expérience c'est, pour le piéton planétaire, faire un geste, arpenter la ville connue et ses territoires non formatés dans l'expérimentation, réelle et fantastique à la fois, de la mobilité, dans l'épreuve du déplacement, dans l'invention du mouvement." Thierry Davila)

d'où... notre 2ème conviction :
Le 1er itinéraire sonore de notre balade (celui qui sera le plus ancré dans le réel du parcours en donnant à voir de façon ludique et poétique des détails de cet environnement paysager) aura une forme quasi-documentaire.
On se donne la liberté de recueillir des témoignages vivants tout au long de notre création, sur le jardin et son ressenti.

Quant au 2ème itinéraire sonore, (l'évocation de notre patrimoine littéraire autour du jardin et de son cheminement), il sera plus fictionnel.
Il sera question d'une quête, de rencontres et de visions labyrinthiques.

Un passage du naturel au surnaturel!

2ème découverte (ou re-découverte pour Grégoire) :
Le film "Stalker" de Tarkovski.

video

video

3ème conviction :
La première du spectacle devrait voir le jour fin de l'été prochain. Il nous reste moins d'un an pour cette création liée très fortement à la nature et à ses dynamiques.
Autant dire que pour la prise de son, il faut que nous soyons intimement connectés à tous les changements et qu'on ne laisse pas s'enfuir certains sons liés aux saisons.
Voilà pourquoi cette année plus qu'aucune autre je suis étonnée par la vitesse et le volume de feuilles qui tombent et Greg par la fréquentation automobile et aérienne du Cantal!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 

Free Blog Counter

Site Meter